Leçon N°5 : “Le cidre Normand & Breton, tu compareras.”

Le cidre normand en :

  • Quelques chiffres…

La Normandie est prédisposée à la culture des pommiers à cidre et comme pour le vin dans d’autres régions, le terroir et les différentes espèces de pommes donnent des cidres de qualités variables.

161L5Y0FQ4

Il y aurait environ une cinquantaine d’espèces de pommes à cidre et suivant la réglementation, la récolte peut aller de 10 à 35 tonnes à l’hectare. Il faut 2,5 tonnes de pomme pour produire 100 litres d’alcool pur.

  • La fabrication du cidre…

Pour préparer du cidre, il faut dans un premier temps mélanger différentes variétés de pommes (douces, amères et aigres) dans des proportions tenues secrètes par chaque producteur. Les fruits seront alors broyés, égouttés pour récupérer les premiers jus, puis pressés. Le moût -mixture obtenue après pression des fruits destinés à la fermentation- est mis au repos durant quelques jours dans des cuves afin de séparer les parties solides des parties liquide puis placé en fûts de chêne. Une fermentation naturelle (apparition d’alcool) va alors s’opérer durant environ un mois pour obtenir un cidre qui doit tirer 4%.

  • Quelques appellations protégées en Normandie ?

IGP (Indication Géographie Protégée) “Cidre de Normandie”

AOP “Cidre Pays-d’Auge” et “Pays-d’Auge Cambremer” depuis mars 1996

  • Un apéritif au cidre ?

N’oubliez pas que pour vous préparer un délicieux kir normand, il vous faut : du cidre, de la crème de cassis et du calvados (celui-ci est à omettre si vous désirez en réaliser un à la bretonne !)

Le calvados (le département et l’alcool) tire son nom d’un bateau de la marine espagnole qui s’échoua en 1588 sur les côtes normandes.

Schéma d’un alambic à repasse
Schéma d’un alambic à repasse

Le Calvados est une eau-de-vie issue de la double distillation du cidre. (Seul AOC : le “Calvados du Pays-d’Auge” qui doit être distillé dans l’alambic à repasse, subir le test de dégustation et vieillir durant au moins 2 ans)

  • Détour par la Bretagne
P1100466
Les ânes (mignon super power extra) vous souhaiteront la bienvenue à la boutique !

 

J’avais dégusté un cidre Normand, il me fallait donc absolument comparer avec du Breton. Mais je ne voulais pas comparer n’importe comment, j’ai donc décidé de me rendre directement à la source (ou plutôt devrais-je dire aux vergers…) pas loin de chez mon amie bretonne.

 

 

 

P1100459

Un petit détour sympa à faire si vous passez du côté du parc naturel régional de l’Armorique à la pointe du Finistère en Bretagne !

Attention ! Ils sont à la cidrerie toute la journée et ne sont à la boutique qu’à partir de 17h ! Boutique dans laquelle vous pourrez vous procurer le nectar pétillant des pommes ainsi que quelques produits dérivés de celles-ci.

 

  • Quelques appellations protégées en Bretagne ?

kaboompics.com_Apple treeAOP “Cidre de Cornouaille” depuis le 19 mars 1996

IGP “Cidre de Bretagne”

N’oublions pas le label rouge “Cidre de tradition” et “Cidre de variété Guillevic”

 

Sinon c’est lequel le meilleur ? Euh… Il faut boire local, c’est tout :p

 

Source : Pratique du bar et des cocktails, éditions BPI

Laisser un commentaire